DES RAISONS DE BOIRE DU VIN

Le vin Rouge

Bonne fin d’année !?

Nous sommes au début du mois de novembre et le savoir, fait penser déjà aux fêtes de fin d’année. Il y aura ceux ou celles qui vont encore se mettre dans un programme de résolutions variées. Pour ma part je voudrais ici participer à vous rassurer que vous pouvez aisément suivre mes quelques conseils qui peuvent probablement constituer une de vos résolutions pour la nouvelle année qui s’approche.

Au cas où cela vous tenterait, voici quelques notions supplémentaires et avec preuve, que vous devriez ouvrir une bouteille de vin ce week-end. Mais mieux vaut en faire un rouge.

Le vin joue parfois de mauvais coups à son consommateur.

Bien sûr, la surconsommation peut être dangereuse et vous avez peut-être fait des choix de vie terribles si vous devriez être dans un tel cas à cause du vin. Mais boire du vin avec modération, peut améliorer votre vie – et votre santé – de nombreuses façons.

Voici quelques vertus à considérer en buvant de temps à autre une Canette ou un verre de vin :

RÉDUISEZ VOTRE RISQUE DE DÉMENCE

Des chercheurs du Loyola University Médical Center (États-Unis) ont prouvé qu’il y a moins de 23% de risques de développer une démence par consommation de vin surtout le rouge. L’un des chercheurs, Le professeur Edward J. Neafsey a déclaré : « Nous ne recommandons pas aux non-buveurs de commencer à boire. Mais une consommation modérée, si elle est vraiment modérée, peut être bénéfique.  »

PREVENIR LA MALADIE DU FOIE

Boire du vin peut réduire de moitié le risque de stéatose hépatique non alcoolique, allant ainsi à l’encontre des idées reçues sur l’alcool et les maladies du foie. Il faut que ce soit du vin. Une étude réalisée par la UC San Diego School of Medicine (une école de médecine de San Diego) a révélé que les buveurs de bière et de liqueurs couraient quatre fois plus de risques de développer une maladie du foie que les buveurs de vin. cependant la modération est la clé ici, car il est à noter que trop d’alcool peut causer la stéatose alcoolique (la maladie de foie).

PROTÉGER-VOUS CONTRE LE CANCER DE LA PROSTATE

Les hommes qui boivent de 4 à 7 verres de vin rouge par semaine sont deux (2) fois moins susceptibles de recevoir un diagnostic de cancer de la prostate que ceux qui ne boivent pas de vin rouge, selon l’observation de la santé humaine de Harvard (le Harvard Men’s Health Watch). Les chercheurs se demandent pourquoi le vin rouge ? Ils ne sont pas vraiment sûrs, mais ces médecins pensent que cela a quelque chose à voir avec les compositions chimiques propres au vin rouge, comme les flavonoïdes et le resvératrol. Sur ce point rassurez-vous qu’ils poursuivent encore les recherches.

RELEVEZ VOS NIVEAUX D’ACIDES GRAS OMEGA-3

Acides Oméga-3

Bien sûr, vous pourriez manger du poisson gras, mais le vin est meilleur que toutes les autres boissons alcoolisées pour augmenter vos niveaux d’oméga-3 dans le plasma et les globules rouges, selon une étude européenne. Cette étude a révélé que les buveurs de vin modérés ont une teneur plus élevée en acides gras oméga-3 dans le sang, ce que les scientifiques ont constaté est que c’est le vin qui leur en procure. Il est à savoir que des niveaux plus élevés d’oméga-3 dans votre sang peuvent vous protéger contre les maladies coronariennes.

PROTÉGEZ-VOUS DE LA BRULURE DU SOLEIL

Des scientifiques de l’Université de Barcelone ont découvert que boire du vin pouvait aider à atténuer les effets des rayons ultraviolets (UV) et vous protéger ainsi des coups de soleil graves. En effet, lorsque les rayons UV atteignent la peau humaine, ils activent les espèces réactives de l’oxygène (ROS), qui oxydent les graisses, l’ADN et d’autres molécules volumineuses, qui stimulent ensuite d’autres enzymes pouvant nuire aux cellules de la peau.

Cela semble compliqué, mais en résumé, les flavonoïdes présents dans le vin inhibent les ROS dans les cellules de la peau exposées aux rayons UVA et UVB. Et qui donne cet effet de protection de la peau. Il est à noter que cela ne veut pas dire que boire du vin au soleil est un excellent plan de santé. Vous pouvez toujours suivre l’approche officielle recommandée et que vous connaissez.

PRÉVENEZ-VOUS DU CANCER DU SEIN        

La plupart des boissons alcoolisées peuvent augmenter votre risque de cancer du sein, mais des chercheurs du Cedars-Sinai Medical Center (États-Unis) ont constaté que le vin rouge pouvait avoir l’effet inverse. Les composants chimiques présents dans les graines de raisin rouge, réduisent les taux d’œstrogènes chez les femmes non ménopausées, tout en augmentant leur taux de testostérone – le cocktail idéal pour réduire le risque de cancer du sein.

Les participants à l’étude ont bu environ 240 ml de vin rouge chaque nuit pendant un mois. Les auteurs de l’étude ont déclaré que manger des raisins rouges aurait le même effet, mais je vous laisse choisir celui que vous préférez.

PREVENIR LE DIABETE DE TYPE 2

La résistance à l’insuline est un facteur critique qui contribue au risque de développer un diabète de type 2. L’Académie chinoise des sciences a découvert dans une expérience sur des souris que le resvératrol (composant chimique du vin) pouvait améliorer la sensibilité à l’insuline. Et vous serez heureux de savoir que vous pouvez trouver du resvératrol dans la peau de raisin rouge et dans le vin rouge. Le lien n’a pas encore été prouvé chez les humains, mais je suis sûr qu’ils y travaillent.

PRÉVENIR LA CÉCITÉ

Les vaisseaux sanguins qui peuvent être envahis par les yeux peuvent causer la rétinopathie diabétique et la dégénérescence maculaire liée à l’âge, mais la bonne nouvelle est que le vin rouge peut enrayer la croissance de ces vaisseaux sanguins, selon des chercheurs de la Washington University School of Medicine (le collège universitaire de médecine de Washington). Le resvératrol présent dans le vin rouge est le composé responsable de l’arrêt de la croissance des vaisseaux sanguins (il est également présent dans les raisins, les bleuets, les arachides et certaines autres plantes.

Oui, un bon vin s’améliore avec l’âge. Comme le font ceux qui en boivent (avec modération bien sûr).

RALENTIR LE PROCESSUS DE VIEILLISSEMENT

La jeune Peau

Bien que les moines croient depuis plus de mille ans aux propriétés anti-âge du vin, cette théorie est désormais étayée par la science. Des chercheurs de la Harvard Medical School ont découvert que le resvératrol, composé magique du vin rouge, et le gène SIRT1, également présent dans le vin rouge, sont clairement associés à une santé accrue et à une durée de vie prolongée. Bonne coudé à vous pour de bonnes raisons !

PREVENIR LE CANCER DE L’INTESSE

Des scientifiques de l’Université de Leicester (Royaume-Uni) ont indiqué que le resvératrol dans le vin rouge pouvait également avoir un effet marqué sur le risque de cancer. Ils ont découvert que boire deux verres de vin rouge par jour pouvait réduire le taux de tumeurs intestinales d’environ 50%.

RÉDUIRE LE RISQUE DE DÉPRESSION

La modération est de mise, bien sûr, mais une étude espagnole a révélé que boire du vin peut réduire le risque de développer une dépression. Les chercheurs ont découvert que les hommes et les femmes qui buvaient de deux à sept verres de vin chaque semaine risquaient moins de souffrir de dépression que ceux qui se sont abstenus. Aussi à contrario, les personnes qui buvaient plus de sept verres par semaine risquaient davantage de développer une dépression. Surveillez donc votre niveau de consommation est très important.

PROTÉGEZ-VOUS CONTRE LE CANCER DU POUMON ET AMÉLIORER LA FONCTION DU POUMON

La consommation de vin rouge peut réduire votre risque de cancer du poumon selon Chun Chao, PhD (Professeur assistant en Biochimie Université Taiwan)., qui a déclaré : « Un composant antioxydant du vin rouge peut protéger du cancer du poumon, en particulier chez les fumeurs. » En revanche, boire une bière ou plus chaque jour peut augmenter vos risques de cancer du poumon. Si vous n’êtes pas un buveur de vin rouge, ne désespérez pas. Des chercheurs néerlandais ont découvert que le vin blanc pourrait améliorer la fonction pulmonaire.

PROTÉGEZ-VOUS CONTRE LES DOMMAGES CAUSÉS PAR LES AVC

Des chercheurs de la faculté de médecine de l’Université Johns Hopkins pensent que le resvératrol dans le vin rouge augmente les niveaux d’une enzyme appelée hème oxygénase, connue pour protéger les cellules nerveuses du cerveau contre les dommages consécutifs à un accident vasculaire cérébral. Le professeur Sylvain Doré (Professeur d’anesthésiologie, neurologie, psychiatrie, psychologie, pharmacie et neurosciences) a déclaré que personne ne sait encore si le resvératrol seul peut avoir cet effet, ou s’il doit être accompagné de l’alcool dans le vin pour être efficace.

Mais, s’il vous plaît, buvez de façon responsable et avec modération !

Conclusion

Quoi que votre position soit de vous mettre dans les conditions de votre résolution de début d’année ou pour satisfaire votre simple curiosité, je vous recommande de faire un peu de recherches si votre organisme peut supporter l’alcool contenu dans le vin et ensuite faite une application rigoureuse de votre futur plan des résolutions pour votre meilleur santé par consommation modérée du vin rouge.

Bonne fin et début d’année !

Partagez surFacebooklinkedin
Partagz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Call Now Button