L’HABITUDE, À QUOI ÇA PEUT ME SERVIR DANS MON QUOTIDIEN

 L’habitude

L’habitude a souvent été définie une tendance à répéter un acte que l’on a déjà accompli plusieurs fois. Mais cette définition, est sujette à plusieurs objections. Tout d’abord, un acte peut devenir habituel sans être répété simplement en se continuant. En effet, il est bien vrai que l’habitude est d’autant plus forte que l’acte ait été plus souvent répété ; mais quand un acte seul produit l’habitude, c’est qu’après une seule production de cet acte, le moi a une tendance à le reproduire. La continuité ou la répétition de l’acte développera ce germe ; cela ne constitue pas le germe en soit. Pour étudier l’habitude en elle-même, et bien la comprendre, et surtout savoir en quoi elle peut m’être profitable,
Il faut considérer qu’elle présente un double caractère. D’abord, elle est une faculté de conservation ; et elle fait survivre l’acte qui vient de se terminer, conserve ainsi nos efforts antérieurs tout au moins en partie. C’est grâce à elle que le passé n’est pas perdu pour nous. En outre, le fait ainsi conservé tend à se reproduire : c’est le second caractère de l’habitude. Elle nous apparaît ainsi comme une sorte de spontanéité.
L’habitude est donc à la fois la faculté qui conserve en nous les actes passés, et la force qui tend à reproduire ces mêmes actes.
 Étant donné que L’habitude tend à exalter les phénomènes actifs et à diminuer l’intensité des phénomènes passifs ; nous sommes donc bien obligés de comprendre le rôle de l’habitude dans notre vie.
Elle nous permet de conserver le passé, ce qui est une condition essentielle du progrès. C’est grâce à elle que nous pouvons aller en avant sans avoir besoin de revenir sans cesse en arrière.
Mais Il ne suffit pas de garder ce qu’on possède, il faut encore acquérir de nouvelles, d’où la nécessité pour nous de savoir ;

Pourquoi nous faisons ce que nous faisons  

Il est dit quelque part qu’il faut Gérer comment nous pensons, et non ce que nous pensons. Et cela peut transformer réellement notre vie.
Comprendre la raison de ce que nous faisons nous permettra d’adopter les concepts clés
  • de la motivation
  • de la détermination des objectifs
  • de la concentration
  • de la prise de décision
Par cet article, je voudrais vous inviter, vous mes lecteurs d’approfondir vos recherches sur ces concepts haut cités pour que gérer le comment nous pensons prenne réellement le pas sur ce que nous pensons. Ainsi nous pourrons nous servir de nos nouvelles habitudes pour êtres productifs dans ce que nous entreprenons.

Qu’est-ce que les personnes qui réussissent par habitude ont en commun ?

Elles savent que la productivité dépend de certains choix. La manière dont nous encadrons nos décisions quotidiennes ; les grandes ambitions que nous embrassons et les objectifs faciles que nous ignorons ; les cultures que nous établissons en tant que chefs de file pour l’innovation ; la façon dont nous interagissons avec les données : ce sont les choses nouvelles à considérer, qui séparent les personnes simplement occupées à des personnes réellement productives.

Quel est le rapport entre mon besoin et l’objectif qui doit le satisfaire ?

Toute affection sensible est un rapport entre un besoin et l’objet qui doit le satisfaire. L’objet reste constant et le besoin, actif, est excité par l’habitude.
En s’appuyant sur les découvertes en neurosciences, en psychologie et en économie comportementale nous pouvons comprendre ce qui explique pourquoi certaines personnes et certaines entreprises réussissent autant dans ce qu’elles font ; tels que les gestionnaires d’entreprise au poste de PDG, de réformateurs de l’éducation, de généraux dans une armée, d’agents de missions spécifiques, de pilotes d’avion et d’auteurs de chansons etc…
les personnes les plus productives, entreprises et organisations n’agissent pas simplement différemment.
Elles voient le monde et leurs choix de manières profondément différentes.
Une jeune femme qui quitte un programme de doctorat et commence à jouer au poker. En s’entraînant elle crée de nouvelles habitudes et cela lui permet à envisager des avenirs contradictoires, elle apprend donc à anticiper les erreurs de ses adversaires et à devenir l’une des actrices les plus performantes dans sa vie dans ce monde plain de contradictions.

Créer une nouvelle habitude peut donc créer de nouvelles sources de motivations et ainsi faire développer de la performance.

Comme l’explique cet exemple typique des réalisateurs de Disney’s Frozen. étants presque épuisés l’ors du tournage et au bord de la catastrophe – il leur est venu une autre idée de secouer leur équipe d’une autre façon, permettant une avancée créative qui a abouti à l’un des films les plus rentables de tous les temps.

Conclusion

Merci de votre temps et dans mon souhait de vous faire avancer dans votre vie,

Je vous recommande de lire le livre intitulé : Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent de Stephen R. Covey

Permettez-vous de relever les défis de votre vie privée, familiale et professionnelle, et de créer de nouvelles habitudes !

Partagez surFacebooklinkedin
Partagz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Call Now Button

Demandez votre devis gratuit sans engagement !

En donnant votre adresse email ici. Nous vous accorderons un rendez-vous sous peu.

Demandez votre devis gratuit sans engagement !

Merci de m'avoir contacté.