Tension artérielle Comment cela fonctionne pour les nuls

Si l’on aligne tous les vaisseaux sanguins que contient notre corps, ils feraient 96 560 km de long.

Chaque jour, les vaisseaux sanguins transportent l’équivalent de plus de 2 000 litres de sang vers les tissus du corps. Quel effet cela a-t-il sur la pression des parois des vaisseaux sanguins ?

ils transportent l’équivalent de plus de 75 000 litres de sang, pensant qu’il s’agit en fait des mêmes quatre ou cinq litres recyclés à l’infini pour fournir de l’oxygène et des nutriments précieux comme le glucose et les acides aminés aux tissus de l’organisme. Tout ce sang exerce une force sur les parois musculaires des vaisseaux sanguins. Cette force s’appelle la pression artérielle, et elle monte et descend avec les phases du rythme cardiaque.

la pression artérielle est le plus élevé pendant la systole, c’est à dire lorsque le cœur se contracte pour forcer le sang à traverser les artères. Il s’agit de notre tension artérielle systolique.

Quand le cœur est au repos entre battements, la pression artérielle tombe à sa valeur la plus basse, qu’on appelle la pression diastolique. Un individu en bonne santé typique produit une pression systolique entre 90 et 120 millimètres de mercure (mm Hg) et une pression diastolique entre 60 et 80 mm Hg. Pris ensemble, une lecture normale est un peu moins de 120 sur 80.

Le sang traverse le paysage du corps à travers les tuyaux du système circulatoire.

Dans tout système tel que de plomberie, plusieurs choses peuvent augmenter la force sur les parois des tuyaux :

-Les propriétés du fluide

-Extra fluide

-Ou des tuyaux plus étroits.

Donc, si le sang s’épaissit, une pression plus élevée est nécessaire pour le pousser, de sorte que le cœur pompera plus fort.

Un régime alimentaire riche en sel conduira à un résultat similaire. Il faut savoir que le sel favorise la rétention d’eau dans le corps, et le liquide supplémentaire augmente le volume sanguin , la pression artérielle, et le stress, comme la réaction dans un combat ou dans une fuite, libérant ainsi des hormones, comme l’épinéphrine et la noradrénaline, qui contractent les vaisseaux clés, augmentant ainsi la résistance à l’écoulement et augmentant aussi la pression en amont. .

Les vaisseaux sanguins peuvent généralement gérer toutes ces fluctuations facilement. Les fibres élastiques incrustées dans leurs parois les rendent résistantes, mais si notre tension artérielle dépasse régulièrement environ 140 sur 90 mm Hg , ce que nous appelons l’hypertension, et reste longtemps à ce niveau, cela peut causer de graves problèmes de santé.

Et cela ,parce que la pression supplémentaire exercée sur la paroi artérielle peut produire de petites déchirures. Lorsque le tissu ainsi lésé gonfle, des substances qui réagissent à l’inflammation, comme les globules blancs, s’accumulent autour des larmes. Les graisses et le cholestérol flottant dans le sang s’y accrochent également et finissent par s’accumuler pour former une plaque qui raidit et épaissit la paroi artérielle interne.

Cette condition s’appelle l’athérosclérose, et elle peut avoir des conséquences dangereuses. Si la plaque se rompt, un caillot de sang se forme au-dessus de la déchirure, obstruant le tuyau déjà rétréci. Si le caillot est suffisamment gros, il peut complètement bloquer le flux d’oxygène et de nutriments vers les cellules en aval. Dans les vaisseaux qui alimentent le cœur, cela provoquera une crise cardiaque, lorsque les cellules musculaires cardiaques privées d’oxygène commenceront à mourir.

Si le caillot coupe le flux sanguin vers le cerveau par exemple, il provoque un accident vasculaire cérébral. Les vaisseaux sanguins dangereusement obstrués peuvent être élargis par une procédure appelée angioplastie, pour y apporter des soins les médecins enfilent un fil à travers le vaisseau jusqu’au site obstrué, puis placent un cathéter à ballonnet dégonflé sur le fil.

Lorsque le ballon placé par les médecins est gonflé, il force le passage à s’ouvrir à nouveau. Parfois, un tube rigide appelé stent est placé dans un vaisseau pour le maintenir ouvert, laissant le sang circuler librement pour reconstituer les cellules affamées d’oxygène en aval.

Rester flexible sous pression est un travail difficile pour les artères. Le liquide qu’ils pompent est composé de substances qui peuvent devenir collantes et les obstruer, et notre cœur sain typique bat environ 70 fois par minute, et au moins 2,5 milliards de fois au cours d’une vie moyenne.

Cela peut sembler une pression insurmontable, mais ne vous inquiétez pas, nos artères sont bien adaptées au défi. Et cela est la bonne nouvelle.

Il nous est recommandé de contrôler nos aliments, nos boissons et effectuer des exercices pour rester en meilleur forme pour un long temps.

On estime que la pression artérielle est optimale lorsque la valeur de la pression systolique est inférieure à 120 mmHg et que celle de la pression diastolique est inférieure à 80 mmHg.

La valeur normale de la pression artérielle est de 120/80*. Le chiffre le plus élevé est la pression maximale, lorsque le cœur se contracte pour se vider. C’est la pression systolique. Le chiffre le moins élevé est la pression minimale, lorsque le cœur se relâche pour se remplir à nouveau. c’est la pression diastolique

Idéalement, le sang dans notre corps circule avec une tension maximale de 120 sur 80 millimètres de mercure (mmHg). Dans ce cas la tension est considérée comme normale et qui peut aller jusqu’à une valeur de 129/84.

Même encore jusqu’à une valeur de 139/89 appelée ainsi la normale haute.

Merci de votre attention.

Babeho Koudou,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Obtenez votre guide gratuit sur le développement personnelle

X